Jean-Claude Le Riboteur

Jean-Claude Le Riboteur

Le chorégraphe

L'autodidacte

En 1981, il chorégraphie son premier ballet au sein d'une troupe amateur dont il fait partie.

Il n'a à cette époque aucune notion de la technique de la danse et agit à l'instinct.

Après plusieurs représentations dans sa ville natale de Triel, la chorégraphie est présentée dans les caves de l'Olympia où il s'entendra dire par un professionnel :

"techniquement c'est zéro, en créativité c'est très riche ! Tu as en toi tout ce qui ne s'apprend pas, pour le reste tu n'as plus qu'à te mettre au travail".

Après plusieurs années de carrière en tant que danseur (voir le chapitre "parcours professionnel" dans la page "Le professeur"), il décide, en 1989, de se consacrer essentiellement à l'enseignement et à la chorégraphie. Il crée chaque année un à deux spectacles.

Sa créativité chorégraphique et scénique

Il encourage ses danseuses et danseurs issus de ses cours, à oser se montrer, à bouger et à partager d'intenses moments d'émotions et de vibrations avec leurs partenaires et le public.

Depuis une vingtaine d'années, il forme ainsi des dizaines de personnes dont l'enthousiasme et la fidélité a conduit à la création d'une vraie troupe : Eclectique, sa scénographie - chorégraphies, mises en scène, mises en sons et lumières, costumes - s'illustre aussi bien à travers des thèmes légers (comédie musicale ou conte) que des ambiances (spectacles abstraits où il suffit de se laisser glisser et porter par les thèmes musicaux ou le "chaloupé" des danseurs) ou encore de l'humour (parodie, satire).

Et toujours de nouveaux projets en tête bien sûr,....